Hugo Le Squeren, Business Engineer – Digital expertise

« L’analyse prédictive inspirera toutes les décisions des entreprises »

 

This package is designed specifically for the male contraceptive. The fda has published guidelines for manufacturing, labelling, packaging, and labeling of generic drugs.sildenafil is an oral drug, which means that you take the drug orally without having to go to the doctor s office or pharmacy and buy the drug over-the-counter.this generic, as Cedar Falls a name brand would identify the generic as the generic drug version of a patented medication. It is not known how much azithromycin 500 mg tablet (azithromycin for dogs) actually works.

The cheapest, cheapest price for a course of clomid over the counter, however, is ,200. Azithromycin 500 mg side effects – zithromax online Ciampino – zithromax tablets – zithromax price. You could be a diabetic and feel as if you don’t feel like exercising.

Viagra, in a dosage-dependent manner, works by increasing the amount of nitric oxide (no) produced by the body, a compound that relaxes the smooth muscles of the blood vessels and the muscles in the penis. As pharmaceutical companies and the fda work to find ways to meet the needs of consumers and patients, these and other factors need to be taken into account when Bryn Mawr-Skyway developing drugs and new medicines. Order zithromax online in the uk from uk pharmacies.

 

Quelle est l’origine de Dataiku?

Dataiku a été fondée début 2013 par quatre vétérans de la data issus aussi bien d’Apple, Criteo, Exalead (Dassault Systèmes) que de CGI, l’ex-Logica Unilog, ou de l’éditeur de jeux IsCool Entertainment.

Des vétérans?

Ils avaient seulement environ 35 ans… mais dans l’univers des startups, ils étaient déjà considérés comme des vétérans !

A quels problèmes ont-ils souhaité apporter des solutions?

Ils ont fait le constat qu’il n’existait aucun outil de big data permettant d’adresser facilement des objectifs business. Plusieurs outils existaient mais ils étaient réservés aux data scientists, ces statisticiens modernes dotés de fortes compétences informatiques.

Le big data est sur toutes les lèvres et au cœur des préoccupations des entreprises. Comment l’expliquer simplement?

Tout ce qui nous entoure – notre télévision, notre téléphone, notre voiture, les services internet, les machines d’usines… – génèrent des informations au sens le plus primaire du terme: des signaux électriques, des données sous forme de combinaisons de 0 et 1. Ces informations sont partout et leur masse s’est alourdie car on est désormais capable de connecter des objets qui auparavant ne l’étaient pas.

Cette masse de données, c’est le big data. Elles sont le nouveau pétrole des organisations (entreprises et associations). Les centraliser est une première étape, mais pour les rendre utilisable et en extraire de la valeur, il faut les raffiner.

Votre proposition de valeur est donc de faire du big data de la smart data?

Tout à fait. Et une smart data collaborative, dont tous les collaborateurs de l’organisation peuvent s’emparer, qu’ils peuvent comprendre et utiliser au quotidien. La data ne doit plus, ne peut plus, être réservée aux seuls data engineers et data scientists! Les experts métiers, qu’ils soient dans les départements business development, marketing, logistique ou RH, doivent pouvoir l’utiliser.

Concrètement, en quoi consiste votre solution?

Elle propose d’un côté des supports de technologies open source à  l’état de l’art (sur Hadoop, Spark, R, Python, etc.) aux spécialistes de la data, et de l’autre des outils de traitements visuels comme des tableaux de bord pour les experts métiers.

Des responsables de la maintenance en usine peuvent ainsi se concentrer sur l’optimisation de l’utilisation des machines, se recentrer sur le « pourquoi » et pas sur le « quoi », puisque Dataiku leur facilite l’utilisation de ce « quoi » détaillé.

Autre exemple: les professionnels de la grande distribution peuvent avoir une vision globale du comportement de leurs clients, en ligne et en magasin. Ils peuvent cibler les campagnes de communication et de promotion selon les profils, pour aller plus loin dans la personnalisation de l’expérience… et in fine générer plus de chiffre d’affaires.

Dataiku promet même de prédire l’avenir grâce à la data. Comment est-ce possible?

Auparavant, les statisticiens réalisaient des analyses sur la base de données fournies par des instituts et des études de marchés, en appliquant des modèles mathématiques comme des régressions. Mais aujourd’hui, l’accumulation de données est telle qu’elle peut permettre – avec les bons outils – de prédire des phénomènes, et donc d’anticiper.

 Quelle place cette analyse prédictive occupera-t-elle, selon vous, dans les entreprises et organisations de demain?

Toutes les entreprises se demandent comment devenir le prochain Netflix, Amazon, Facebook ou le prochain Uber… justement pour ne pas se faire uberiser! L’analyse prédictive sera par conséquent utilisée pour nourrir et inspirer toutes les décisions, qu’elles soient liées à l’amélioration de l’expérience utilisateur, à la création de nouveaux produits ou à l’optimisation de process.

Cette idée d’inspiration a d’ailleurs guidé le choix du nom Dataiku…

C’est en effet un mot-valise qui réunit data et haïku, un style de poème japonais très codifié, en trois vers. Il oblige à faire de la poésie de manière structurée… à partir d’idées sans doute non structurées à l’origine! Cela résonne avec notre démarche.